Qui Suis-Je ?

Edith Coiffard

De tous temps, je me suis rêvée en pacificatrice.

C’est pour ça que je suis sensible à la déclaration de l’OMS relative à la santé qui indique notamment que  « la santé de tous les peuples est une condition fondamentale de la paix du monde et de la sécurité »

Peut être que vous même, avez pu expérimenter que quand la santé physique est là, il y a moins de tensions, qu’une forme de paix s’installe et qu’en plus avec la paix on se sent en sécurité.

Pourtant, peut être que comme moi, vous avez aussi pu observer que par la suite, du fait des situations familiales, amicales ou professionnelles plus ou moins chaotiques vécues, de ce que nous pouvons nous raconter dans notre tête, nous avons aussi la capacité à rompre cet équilibre et ré installer ces tensions et autres désordres.

Ainsi, l’autre partie de cette même déclaration de l’OMS, est importante car elle précise que « la santé est aussi un état de complet bien-être physique, mental et social et ne consiste pas seulement en l’absence de maladie ou d’infirmité »

Et là, je me dis qu’il serait nécessaire que cette définition soit rappelée régulièrement à chacun d’entre nous, pour que la recherche du bien être au lieu d’être moquée parfois, ait une réelle place dans notre quotidien. Chacun d’entre nous aurait à cœur de veiller à son bien-être physique, mental et social.

Sachant que le bien être social fait références à des relations équilibrées entre les êtres vivants, peut être qu’il est temps, au lieu de se plaindre de la violence du monde, que chacun d’entre nous décide de commencer à pacifier ses relations familiales, amicales et professionnelles.

Qu’en Pensez vous?

Est ce que ce ne serait pas un pas vers la santé et la paix à laquelle nous aspirons tous?

Pour ma part, c’est le sens de mon installation dans la relation d’aide pour vous accompagner vous les femmes stressées par des situations vécues au quotidien dans différents domaines, à vous pacifier et à libérer votre élan vital.

Je vous guide avec douceur à vous relier à votre corps pour passer des tensions à l’apaisement, vous sentir vivantes et mieux être en relation.

A l’issue de l’accompagnement, vous êtes davantage consciente de votre responsabilité dans votre vécu. Vous bénéficiez d’une meilleure compréhension de vos fonctionnements, vous êtes habilitées à entendre ce qui est vivant en vous, outillées pour retrouver le calme quand c’est agité à l’intérieur et sensibilisées à l’importance de communiquer autrement, dans l’authenticité, le respect mutuel et plus de bienveillance.

Pourquoi ce choix?

D’une part parce que que j’ai une expérience de 15 ans dans le domaine de la santé qui m’a permis de constater sur le terrain aussi bien à travers les échanges entre les patients dans les salle d’attente, qu’avec les médecins, que le vécu de chacun peut impacter fortement la santé physique et mentale.

Et d’autre part, parce que j’ai moi même incarné ces femmes écartelées entre vie familiale, professionnelles et aspirations personnelles et mesuré la difficulté à être dans le faire, beaucoup, à paraître forte, inébranlable à l’extérieur, sauf quand des douleurs corporelles s’exprimaient et à se retrouver si démunie à l’intérieur, avec des frustrations inaudibles parce que bien sûr, on a tout pour être heureuse.

Et comme la vie est bien faite elle m’a présenté les situations et les personnes en capacité de m’apporter du soutien.

J’ai pu expérimenter des outils adaptés, en me faisant accompagner, prendre conscience que je n’étais pas un cas isolé, apprendre à activer mes ressources intérieures, et mesurer de nombreux changements dans mon quotidien.

Ensuite à l’occasion d’un licenciement, j’ai choisis de me laisser guider par mon élan de vie et de faire évoluer mes compétences pour pouvoir à mon tour devenir aidante et participer à ces transformations individuelles si importantes et indispensables pour tous.

Aujourd’hui, mes accompagnements sont individuels et réalisés via Skype ou en présentiel.

Mon objectif, est de contribuer à plus grande échelle, ce qui nécessite de développer d’autres formes d’accompagnement.

Des ateliers de groupes sont en préparation et j’étudie la possibilité de services en ligne pour permettre au plus grand nombre d’acquérir davantage de confiance, de conscience et ainsi œuvrer ensemble à la pacification des relations.

De même que nous les femmes avons une part masculine en nous, vous Messieurs avez une part féminine en vous, si vous me lisez ou m’écoutez et que vous vous sentez concernés, osez venir à moi, pour que l’expression partagée de la communication bienveillante nous permettent de goûter de plus en plus souvent dans notre quotidien cette paix à laquelle nous aspirons tant.